Diaporama

Deux ans en Méditerranée sur un voilier de 8 mètres (21)

Le diaporama final de notre grande croisière

  • Publié le : 09/10/2010 - 00:11
Lancer le diaporama en plein écran
de la bretagne  agrave; la m eacute;diterran eacute;e par le canal du midi.

De la Bretagne à la Méditerranée par le canal du Midi.

120 écluses, 100 litres d'essence, et 30 talonnages par manque d'eau dans les biefs à cause de la sécheresse... les 12 jours de traversée du canal du Midi nous ont semblé interminables ! © M.D Marie Dufay

des pointes  agrave; 11 n oelig;uds entre marseille et toulon.

Des pointes à 11 nœuds entre Marseille et Toulon.

Ce coup de mistral sur le golfe du Lion est l'occasion de prendre la mesure des qualités marines de l'Ecume de mer : avec seulement 2 tours dans le génois, le bateau reste maniable malgré des surfs à 11 noeuds. © M.D Marie Dufay

la corse, une premi egrave;re  eacute;tape haute en couleurs.

La Corse, une première étape haute en couleurs.

Arrivés à Ajaccio mi-août, nous goûtons durant cinq semaines aux mouillages enchanteurs de l'île de Beauté, d'autant que famille et amis nous y réservent un accueil plutôt festif ! © M.D Marie Dufay

la maddalena   le choc

La Maddalena : le choc !

Dans l'archipel de la Maddalena, on se croirait aux Antilles. En cette fin Septembre, les plages de rêve sont désertes, la mer chaude... comment quitter un tel paradis ? © M.D Marie Dufay

sardaigne   l rsquo;autre pays des bretons.

Sardaigne : l’autre pays des Bretons.

Nous qui pensions hiverner en Tunisie, nous nous sommes fait prendre au doux sortilège de la granitique Sardaigne, qui telle une Circé ou une Calypso nous retint de longs mois auprès d'elle... Nous avons trouvé notre nouveau port d'attache. © M.D Marie Dufay

tous les matins du monde.

Tous les matins du monde.

Même quand le somptueux spectacle du soleil s'arrachant à l'élément liquide devient quotidien, on ne s'en lasse jamais : chaque matin, c'est comme si on renouvelait ses voeux avec la mer, avec ce voyage. © M.D Marie Dufay

l rsquo;archipel des egadi   premier contact avec la sicile.

L’archipel des Egadi : premier contact avec la Sicile.

5000 habitants se partagent ces trois îles splendides qui font partie d'une réserve naturelle : Favignana, Levanzo et Marettimo. Leur gentillesse, la quiétude des villages et des criques désertes sont une vraie découverte. © M.D Marie Dufay

baroque marsala.

Baroque Marsala.

Avec Syracuse, à la pointe Sud-Est, Marsala sera notre seule halte sur Trinacria - l'île aux 3 pointes, ainsi qu'on surnomme la Sicile. Sur la plage, les restes de tombes phéniciennes émergent du sable à chaque coup de sirroco... © M.D Marie Dufay

pantelleria-les-bains.

Pantelleria-les-Bains.

Gros coup de coeur pour cette île volcanique aux maisons de type arabe, aux luxuriants jardins en terrasse, parsemée de thermes romains, de saunas naturels et de lacs de boue aux vertus miraculeuses. © M.D Marie Dufay

lampedusa, c rsquo;est d eacute;j agrave; l rsquo;afrique.

Lampedusa, c’est déjà l’Afrique.

On y trouve les fonds les plus limpides de Méditerranée : Lampedusa est un lieu de reproduction des tortues marines. On l'explore à pied, accompagné - comme partout durant notre périple - de chats ou de chiens errants. © M.D Marie Dufay

a bord, le thon monte hellip;

A bord, le thon monte…

Une fois qu'on a le matériel adéquat et qu'on applique les conseils des vieux loups de mer, on n'arrête plus de manger son propre poisson ! D'autant plus appréciable quand on n'a pas de frigo... © M.D Marie Dufay

majesteux mouillage de dwejra,  icirc;le de gozo.

Majesteux mouillage de Dwejra, île de Gozo.

Dwejra reste le temps fort de notre passage dans l'archipel maltais. Les villes de La Valette et de Victoria, entre influences italienne et anglaise, nous plongent dans un étonnant foisonnement culturel. © M.D Marie Dufay

l rsquo; icirc;le d rsquo;atoko, gr egrave;ce ionienne.

L’île d’Atoko, Grèce Ionienne.

Atoko, c'est LA carte postale de notre voyage. On nous avait tellement vanté les beautés des îles Ioniennes que nous décidons d'y passer deux mois, afin d'explorer en détail cet archipel grec aux nombreux mouillages. © M.D Marie Dufay

homo navigatus.

Homo navigatus.

Astuce est au mouillage à Voutoumi, sur l'île d'Anti-Paxos en Grèce. Plus d'un an après le grand départ, tandis qu'on barbote autour de la coque dans un bien-être absolu, on se demande si on pourra un jour se réadapter à la vie terrestre... © M.D Marie Dufay

marina della corricella,  icirc;le de procida.

Marina della Corricella, île de Procida.

A la mi-octobre, nous remontons la côte Ouest italienne d'île en île. Procida, Ischia, Ventotene, Ponza sont colorées, parfumées, langoureuses... et désertées par les touristes à cette période. © M.D Marie Dufay

nos cousins des mers.

Nos cousins des mers.

Naviguer en compagnie des dauphins est sans doute l'une des expériences les plus intenses que l'on puisse vivre. En Méditerranée, les cétacés et mammifères marins sont omniprésents, et la joie de les observer du pont de son propre voilier est un privilège. © M.D Marie Dufay

pomp eacute;i   l rsquo; eacute;motion hellip;

Pompéi : l’émotion…

Les fanas d'archéologie et d'histoire sont bien évidemment dans leur élément en Méditerranée. Après le farniente, la baignade, les plaisirs de bouche, on ponctue sa croisière d'une pincée de culture, comme ici à Pompéi. © M.D Marie Dufay

reflet d rsquo;une r eacute;alit eacute;.

Reflet d’une réalité.

Parfois, on ressent l'impérieux besoin d'immortaliser sa vie en mer pour réaliser que le rêve est devenu réalité. Car une fois revenu à terre, on a encore du mal à y croire... © M.D Marie Dufay

Photo 1/ 18
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran