Diaporama

41e SOF à Hyères

Hot stuff !

  • Publié le : 27/04/2009 - 16:29
Lancer le diaporama en plein écran
nerfs  agrave; vif

Nerfs à vif

Ça grimace, ça sue, ça grogne à la bouée, mais dans un genre rentré, plein de retenue. La SOF a cette année un rythme bizarre, sans coup d'Est, ni Mistral, ni thermique. Au gré d'une brise asthmatique et de risées au petit bonheur la chance. La chance ? © G.G Guilain Grenier

one shot

One shot

Ça, c'est un regard qui dit : . Et aussi : A savoir, Pierre Leboucher, le barreur nantais de 470 équipé par Vincent Garos. Si ce passage de marque n'a pas été le plus brillant de la semaine, le duo termine 3e. © G.G Guilain Grenier

petite flotte et grand d eacute;bat

Petite flotte et grand débat

L'épreuve 2.4 de la SOF est réservée aux handicapés, alors que sur les autres événements, les valides sont conviés. Les Scandinaves adorant cette coque gracieuse et vive, des dizaines de concurrents accourent... Alors, cette année encore, une pétition a circulé à Hyères pour ouvrir l'épreuve. © G.G Guilain Grenier

bloody mary

Bloody mary

Tombée de sang, dès l'arrivée franchie. Les 49er n'aiment rien moins que de garder leurs spis en haut pour rien ! © G.G Guilain Grenier

retour gagnant

Retour gagnant

Brise de terre, oscillante. Xavier Rohart, la main sur son palan, vise sa bouée tandis que son équipier, Pierre-Alexis Ponsot, contrôle leur approche de la layline. Quelques mètres encore... Le duo français emporte l'épreuve, alors que les Star ne s'étaient pas présentés à la SOF depuis... 2001. © G.G Guilain Grenier

l rsquo; eacute;l eacute;gance des princes

L’élégance des princes

Appui de la coque, maîtrise de la gîte, changement de stick. Contrôle du bordé d'écoute, reprise de tension, remise à plat, coup de langue, apnée. Le virement du skiff est l'apanage des princes. © G.G Guilain Grenier

rythme dansant

Rythme dansant

Les 470 descendent, au rythme dansant des nuages joufflus, le long des collines des Maures. Les ombres glissent sur le plan d'eau, cachant parfois une risée, parfois un mauvais coup. Les manches de pétole se succèdent et les premiers sont ceux qui ont l'esprit clair et les nerfs solides. © G.G Guilain Grenier

gymnastique de la bascule

Gymnastique de la bascule

La barreuse, Camille Lecointre, passe sous la bôme, change le stick de main, appuie sur sa coque pour remettre le 470 à plat et ne quitte pas l'objectif des yeux. L'équipière, Mathilde Géron, se tapit sous la bôme, cambre sous le hâle-bas et reprend du foc très lentement, très fermement. © G.G Guilain Grenier

r ecirc;ve bleu

Rêve bleu

Il adore ça, Guilain Grenier. Monter le boîtier étanche autour du grand angle, faire claquer les charnières, ajuster la bulle. Passer le bout autour de son poignet, plonger l'appareil dans l'eau, déclencher. Et rêver en bleu, la tête en dessous et les bateaux au dessus. Quel talent ! © G.G Guilain Grenier

trois doigts et un crochet

Trois doigts et un crochet

Quelques mètres à courir, encore, jusqu'à la ligne d'arrivée. L'équipier est debout, au spi. Le barreur a le stick, l'écoute en main et la gîte dans les jambes. Si le 49er au vent le couvre trop d'ici là, ça baignera. © G.G Guilain Grenier

changement de quart

Changement de quart

Jusqu'à passer en Finn, l'année dernière, Thomas Le Breton a toujours navigué en Laser. En gros, pendant 15 ans... Ça se voit encore, mais ça ne manque pas de charme. © G.G Guilain Grenier

chabadabada

Chabadabada

Du petit temps qui exige de pomper les 9,50 mètres carrés de la RS:X sans flancher ; une ligne favorable au viseur et pas de place pour tout le monde. Le type à droite, là, FRA 7, Alexandre Guyader, il va exploser tout le monde parce qu'il a un gros karma et un sacré vécu en planche. © G.G Guilain Grenier

drap eacute;  agrave; la silhouette

Drapé à la silhouette

Quelque chose dans les plis emmêlés du spi trahit l'empannage bâclé. La ligne d'arrivée et là, devant eux. Peu de chance que la bulle rétablisse aussitôt : les mecs au vent vont les passer. © G.G Guilain Grenier

guerre de succession espagnole

Guerre de succession espagnole

Tandis que Iker Martinez et Xabi Fernandez - double médaillés olympiques en 49er et premiers au classement mondial - s'essayent à la Volvo Ocean Race, les frères Alonso ne perdent pas leur temps... Ils terminent 3e de la SOF. © G.G Guilain Grenier

miss tunnicliffe

Miss Tunnicliffe

Ah, les Françaises lui ont laissé une paix royale ! Anna Tunnicliffe, championne olympique cet été, s'est adjugée la SOF sans souffrir. Pendant ce temps, Sarah Steyaert et Sophie de Turckheim tentent les concours de l'Education nationale et reviennent... Très bientôt. Gare à toi, miss America ! © G.G Guilain Grenier

descente en ordre

Descente en ordre

A peine plus que d'habitude, disons dix noeuds quand il n'y en a eu que huit jusqu'alors, et les équipiers des 49er montent au trap', tendant les câbles et les lignes du skiff. Bouée au vent, trois empannages et la flotte se joue des bouffes chaudes qui descendent de terre. Parfait. © G.G Guilain Grenier

ben saved the finn

Ben saved the Finn

A 60 ans, le Finn attire toujours de nouveaux talents... Après le règne insolent de l'Anglais Ben Ainslie, les nationalités de l'Est poussent très fort : c'est un nouveau genre de bataille navale qui s'annonce. © G.G Guilain Grenier

supr eacute;maties

Suprématies

L'Israélien Shahar Zubari a gagné cinq manches sur neuf. Julien Bontemps a terminé quatre fois second et écrasé la Medal race ventée. Les deux planchistes ont ainsi dominé la SOF, reléguant le troisième à plus de dix points. © G.G Guilain Grenier

illusion hellip; d rsquo;optique

Illusion… d’optique ?!

Ligne courte, niveau dense, la flotte Or des 470 hommes s'aligne au cordeau pour un départ pétoleux... On pourrait croire que les concurrents milieu de paquet n'ont qu'une étrave de retard, on se tromperait lourdement : ils ne passeront pas dans les 10 au vent. © G.G Guilain Grenier

jeunes loups

Jeunes loups

S'ils (ne) se classent finalement (que) 9e, Axel Silvy et Ulysse Hoffman ont impressionné par leur fraicheur, leur talent et leur perspicacité. Julien Dortoli et Noé Delpech, leurs compagnons du Collectif Jeunes, finissent 8e... Le 49er français a indéniablement quelques belles années devant lui ! © G.G Guilain Grenier

Photo 1/ 20
Vitesse
Lecture
Lancer le diaporama en plein écran

En complément

  1. 01/11/2010 - 00:00 N °477 ÇA VOUS EST ARRIVÉ J’ai cassé une cadène au milieu de l’Atlantique SHOW NAUTIQUE Trophée Clairefontaine: des champions dans les petits papiers ! ROUTE DU RHUM Le retour des géants RÉGATE Palavas: l’effet Surprise GRANDE CROISIÈRE Esperanto: 1 cata, 3 couples, 10 mois sur l’Atlantique du Dragon VÉCU Circuit Longtze: les trois fils du Dragon 50E SALON NAUTIQUE L’avant-salon
  2. anna tunnicliffe, facile  25/04/2009 - 10:57 41e SOF à Hyères Grâce et insolence des Français De la pure folie ! Les Français engagés dans les Medal races, hier, ont joué leur partition en virtuoses, remportant toutes les manches alors qu'une puissante brise de Sud-Est s'était enfin levée à Hyères pour la Semaine olympique française. Survitesse, maîtrise et coups de génie, les spectateurs s'en sont mis plein les yeux ! Chronologie d'une journée fantastique.
  3. 24/04/2009 - 19:38 Les Français finissent en beauté La 41ème édition de la Semaine Olympique Française courue à Hyères du 19 au 24 avril s’achève sur des Medal Races spectaculaires : par 20 nœuds de vent d’Est et une bonne houle, les Français engagés sur 6 des 10 Medal Races ont remporté 5 victoires et une seconde place. Au général, ils repartent avec 2 victoires et 2 podiums. Images en vidéo d’une finale de toute beauté.
  4. 23/04/2009 - 22:23 2 victoires et 4 podiums tricolores possibles dans les Medal Races Vendredi 24 avril après 5 jours de course, la Semaine Olympique Française de Hyères finira en beauté avec les Medal Races : dans chaque série, les 10 premiers vont courir une seule manche dont les points compteront double au général. Sur les 10 séries de cette 41ème édition, 6 verront des français en Medal Race. Le point en vidéo sur leurs chances de victoire ou de podium.
  5. nerfs  agrave; vif 23/04/2009 - 09:38 41e SOF à Hyères Nerfs à vif Ça grimace, ça sue, ça grogne à la bouée, mais dans un genre rentré, plein de retenue. La SOF a cette année un rythme bizarre, sans coup d’Est, ni Mistral, ni thermique. Au gré d’une brise asthmatique et de risées au petit bonheur la chance. La chance ?
  6. laser aux m egrave;des 18/04/2009 - 14:42 41e SOF à Hyères Les lions dans l’arène Trois îles, une eau claire, une dizaine de manches à courir, une seule Medal Race et leur coeur qui bat fort : les quelque 75 équipages français engagés dans la Semaine olympique française, l'un des événements internationaux les plus disputés de la saison, seront sur la ligne, demain, à 11 heures, le couteau entre les dents. Plus de 700 adversaires les attendent dans l'arène. Ave !